SAN

three hulls, two people, one trip around the world…

Calculateur de Chaîne d’Ancre

Un Calculateur de Longueur de Chaine pour votre Mouillage

This page can be found in English here: https://trimaran-san.de/anchor-chain-calculator/

Diese Seite ist auf Deutsch hier zu finden: https://trimaran-san.de/ankerketten-rechner/

  • Calcule la longueur minimale de chaîne de mouillage requise en fonction des caractéristiques du bateau et des conditions météorologiques et marines.
  • Calcule la charge sur l’ancre et l’angle de traction au niveau de la verge de l’ancre.
  • Travaille avec des amortisseurs.
  • La chaîne n’est pas assez longue? Le calculateur de chaîne de mouillage vous indiquera l’effet que cela aura.
  • Les différentes configurations des bateaux peuvent être stockées sous des noms différents.
  • Video pour app.

Un moyen sûr de créer un débat long et passionné est d’entrer dans un bar rempli de marins et lancer une discussion sur la façon de mouiller l’ancre correctement. Il semble qu’aucun sujet ne soit plus controversé que celui de l’ancrage! Et pourtant, cela semble si simple – vous mouillez votre ancre, vous vous assurez que la chaîne est assez long, vous vous assurez que l’ancre accroche, et c’est tout. Pourtant, chacun semble avoir sa propre recette pour faire les choses correctement lorsqu’il s’agit d’ancrer.

Si vous êtes seul à mouiller dans une grande baie, vous pouvez dérouler  toute la chaine que vous avez. Et vous vous dites que vous avez fait le maximum.

Mais l’avez-vous fait?

Et vos interrogations commencent: ce que vous avez fait sera-t-il suffisant? Ne serait-il pas formidable de savoir comment votre équipement de mouillage résistera aux prévisions météorologiques pour la nuit suivante? Avez-vous prévu des marges de sécurité? Un ratio de 5:1 est-il vraiment suffisante? Ou devriez-vous aller jusqu’à 7:1? Ou même plus? Ou devriez-vous déplacer le bateau vers un autre endroit? Qu’en est-il des amortisseurs? En avez-vous besoin? Ou alors, vous devez utiliser le moins de chaîne possible, car vous êtes plutôt proche d’un voisin amical au mouillage, ou d’un récif corallien pas si amical que ça. Dans quelle mesure pouvez-vous réduire la longueur de la chaîne tout en étant en sécurité?

En bref, quels sont les paramètres de l’ancrage qui vous donnent une bonne assurance que vous avez fait tout ce qui est raisonnablement possible de faire pour être en sécurité au mouillage et ne pas être entraîné vers d’autres bateaux, sur un récif ou à terre! La nuit…, dans une tempête…

Cette Anchor Chain Calculator est conçue pour vous aider à obtenir cette assurance. Il vous aidera à déterminer la longueur minimale de chaîne que vous devez dérouler, en fonction des conditions météorologiques et de paramètres de votre bateau. Avec cette longueur minimale de chaîne, l’ancre doit seulement supporter la plus petite charge possible, ce qui maximise les chances que l’ancre tienne réellement. Et si, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez pas dérouler cette longueur de chaîne, l’application vous indiquera dans quelle mesure la charge de l’ancre augmente et l’angle entre chaîne et l’ancre. Plus cet angle est grand moins l’ancre tiendra. Vous chercherez donc à conserver un angle réduit.

Une partie importante de votre équipement de mouillage est l’amortisseur, qui est essentiel pour absorber la houle et souvent n’est pas reconnu pour cela. Je vous encourage à jouer avec ce paramètre pour voir quels sont les énormes avantages des bons amortisseurs.

Cette application supporte le mode sombre pour iOS et est rétro compatible jusqu’à iOS 10.0 et Android 4.1! Donc, elle devrait encore fonctionner sur votre très vieux Android / iPhone / iPad… 🙂

Version iPhone & iPad disponible sur l’Apple Store!

Version Android disponible sur la Google Play Store! (Android 4.1 avec quelques imperfections dans la mise en page, mais ça marche).

Version gratuite en ligne disponible avec des fonctionnalités légèrement réduites.

Video pour app.

Utilisation

Ci-dessous, vous voyez un exemple de monocoque de 12 mètres en forte houle. La force du vent est de 27 nd, la profondeur de l’ancre est de 7 mètres. Nous supposons que la vitesse maximale du bateau à l’ancre est de 0,7 nd, et qu’il n’y a pas d’amortisseur du tout. L’application calcule que 72,5 mètres de chaîne sont nécessaires pour un ancrage parfait – ce qui correspond à un ratio (donc le rapport entre la longueur de la chaîne et la profondeur de l’eau) de plus de 10:1!

Maintenant, supposons que vous n’ayez pas autant de chaîne dans votre baille à mouillage. Tout ce que vous avez, c’est 55 mètres, ce qui n’est pas suffisant. Alors, on met cette valeur dans le champ Max. En conséquence, la chaîne tire avec un ange de presque 5º au niveau de l’ancre, et la charge de l’ancre est passée de 733,7 daN à pas moins de 1130 daN. (Un daN correspond environ à un kp – kilo pond). Il s’agit d’une augmentation substantielle, et si le fond marin n’est pas bon, il se peut que l’ancre ne puisse plus supporter cette charge.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore utiliser d’amortisseur. Ajoutons donc cela – et tant que nous y sommes, que ce soit un „très bon“ amortisseur. Maintenant, il faut beaucoup moins de chaîne, seulement 48,7 mètres. Mieux encore, la charge de l’ancre est tombée à 327,3 daN, ce qui représente un peu plus d’un quart de la charge que nous avions en l’absence de „très bon“ amortisseur. Pour votre information, l’application vous indique également la quantité d’énergie de la houle absorbée par l’amortisseur et la quantité absorbée par la chaîne. Ci-dessous, nous voyons que l’amortisseur absorbe jusqu’à 70,7% de l’énergie de la houle, ce qui explique pourquoi la charge de l’ancre et la longueur de la chaîne ont été tellement réduites. L’amortisseur est tout simplement très efficace!

General advice / Conseils généraux: Mieux vaut prévenir que guérir! Afin d’ajouter une certaine marge de sécurité aux résultats de cette application, veuillez procéder comme suit: Plutôt que de se contenter d’ajouter quelques mètres de chaîne au résultat calculé, ce qui ne donne qu’une marge inconnue, il est bien préférable d’ajouter une marge de sécurité explicite en augmentant la force du vent et la vitesse de la houle/du bateau (vessel velocity @ anchor). De cette façon, vous savez que vous disposez d’une marge de, disons, 5 nd dans la force du vent pour les rafales particulièrement violentes, ou de 0,1 nd supplémentaire dans la vitesse du bateau pour calculer l’énergie de la houle.

Je vous encourage à jouer avec tous les paramètres pour voir quels effets ils ont. Ainsi, vous serez mieux à même de porter votre propre jugement dans une situation particulièrement délicate. Par exemple, l’angle du fond marin, bien que souvent inconnu, a un effet important sur la longueur minimale de chaîne nécessaire. Il est intéressant de noter que lorsque  votre bateau se trouve dans un mouillage peu profond, il n’est pas toujours favorable d’avoir un angle de fond marin positif. En effet, cet angle positif sera bénéfique pour l’angle de traction de la chaîne au niveau de la verge de l’ancre, mais ce sera mauvais au niveau de la capacité de la chaine à absorber les effets de la houle.

Parlons de la houle: Lorsque vous jouez avec l’amortisseur, vous vous rendrez vite compte de l’importance de cet équipement pour minimiser la charge de l’ancre lorsque la houle est forte. En particulier dans les eaux peu profondes, la houle est difficile à gérer en l’absence d’amortisseur. Dans un tel cas,  il peut être avantageux de se déplacer (ou fuir !) vers des eaux plus profondes pour réduire la charge de l’ancre. Il est même possible que vous n’ayez pas besoin de dérouler plus de chaîne! Malheureusement, l’importance vitale de bons amortisseurs n’est que trop souvent négligée. Le tableau ci-dessous présente différents scénarios d’ancrage qui démontrent clairement l’importance des amortisseurs en eau peu profonde. Quelle différence entre un ancrage à 5 mètres sans amortisseur et un ancrage à 9 mètres avec un excellent amortisseur : 1322 daN contre seulement 156 daN de charge d’ancrage! Même sans amortisseur („No snubber“), il est avantageux de se déplacer de 5 à 9 mètres de profondeur lorsqu’on utilise une chaîne de longueur fixe, ici 50 mètres. Certes, l’angle de traction au niveau du puits de l’ancre augmente légèrement, ce qui réduit légèrement la puissance de retenue maximale de l’ancre, mais la réduction de la charge de l’ancre compense largement ce phénomène.

Comparaison de différentes situations d’ancrage avec une chaîne maximale de 50 mètres. Il y a beaucoup de houle (la vitesse au mouillage est élevée) et vous pouvez voir que la charge de l’ancre devient extrêmement élevée en eau peu profonde et sans amortisseur. Un amortisseur fait bien plus qu’alléger la charge du guindeau!

Écran Principal

Au démarrage de l’application, un écran principal s’affiche pour vous permettre de saisir et de consulter toutes les informations nécessaires. Deux modes sont disponibles ici: Le mode de base et le mode expert. Vous pouvez toujours basculer entre les deux modes, en utilisant le commutateur en haut de l’écran, pour voir à quoi correspond un paramètre dans un mode et dans l’autre. De plus, juste à côté se trouve un interrupteur permettant de sélectionner les unités physiques utilisées en entrée et en sortie: daN pour les unités SI métriques et les forces données en daN (un daN correspond environ à un kp – kilo pond), kp à nouveau pour les unités SI métriques, mais en utilisant kp pour les forces, et enfin lbs/lbf lorsque vous souhaitez utiliser des unités impériales telles que les pieds et les livres.

Pour entrer dans un champ de texte, il suffit de le sélectionner avec le doigt et d’utiliser le clavier pour modifier d’anciennes valeurs ou en saisir une toute nouvelle. Pour l’iPhone / iPad, il y a un petit bouton sur le côté droit à l’intérieur de chaque champ de texte qui vous permet d’effacer tout le champ de texte en une seule fois. Quelques entrées – comme la taille de la chaîne – seront présentées à l’aide d’un menu déroulant. Toutes les entrées seront stockées et donc déjà préréglées au prochain démarrage de l’application. Il vous suffit de mettre à jour les entrées qui ont changé. Attention, certains se trompent avec toutes ces unités : kp ou kilo pond, est une unité de force, tandis que kg ou kilo gramme, est une unité de poids. Sur Terre, les deux ont la même valeur numérique ;). Il en va de même pour lbf et lbs en unités impériales.

Une fois que toutes les entrées ont été fournies, vous sélectionnez le bouton rouge Calculate! dans la partie inférieure de l’écran pour calculer toutes les sorties. Si ce bouton est noir, cela signifie que les résultats sont cohérents avec les paramètres d’entrée. S’il est rouge, vous devez appuyer à nouveau sur ce bouton pour mettre à jour les résultats.

.

Vessel name / Nom du bateau: Cliquez sur le logo trimaran SAN en haut à droite pour fournir un nom de bateau et sélectionner/modifier une configuration avec des paramètres spécifiques du bateau. (Vous pouvez également cliquer sur le nom de l’application / du bateau tout en haut). Par exemple, vous pouvez enregistrer ici les différents paramètres pour vos divers amortisseurs. Pour éviter toute modification accidentelle, il est possible de verrouiller les configurations. Dans ce cas, les champs de saisie qui ne peuvent pas être modifiés sont grisés. Veuillez noter que vous devez déverrouiller la configuration, avant de pouvoir changer à nouveau son nom.

Mode de Base

En mode de base, les entrées suivantes doivent être effectuées:

Vessel weight / Poids du bateau: Le déplacement du bateau – en kg, pas en tonnes. Il est seulement nécessaire pour calculer l’énergie de la houle.

Vessel Length / Longueur du bateau: En mode de base, nous utilisons la longueur du bateau plutôt que de calculer son fardage. Pour ce faire, nous utilisons le tableau des charges de mouillage Robert Smith pour les monocoques. Ces valeurs sont ensuite augmentées par des facteurs heuristiques pour les catamarans, les trimarans et les bateaux de construction mince, moyenne ou volumineuse, que vous devez sélectionner. Vous pouvez toujours passer en mode expert et voir ce que votre saisie signifie en termes de surface au vent.

Wind strength / Force du vent: Incluez également les rafales ici, mais n’oubliez pas que la vitesse du vent en haut du mât est plus élevée qu’au niveau du pont, où se trouve l’essentiel de la zone de vent. Donc, la vitesse du vent au niveau du pont est plus pertinente.

Anchor depth / Profondeur de l’ancre: Mesuré à la position de l’ancre, et non du bateau. Le niveau de référence zéro est celui de la poulie du davier, pas le niveau de la surface de l’eau! Pour plus de commodité, cette valeur est divisée en deux champs de saisie, que vous pouvez attribuer comme bon vous semble. Par exemple, vous pouvez enregistrer dans le premier champ la distance verticale fixe entre la poulie du davier et le point de référence zéro de votre échosondeur – qui est le plus souvent soit le niveau de l’eau soit le niveau du fond de la quille. Ensuite, vous pouvez toujours utiliser le deuxième champ pour la lecture de l’échosondeur sans avoir à faire d’autres réglages. Dans les eaux sujettes à marée, utilisez la profondeur de l’eau à marée haute, mais vérifiez également à marée basse lorsque la houle est excessive et que l’amortisseur est faible ou inexistant. N’oubliez pas que la houle est plus agressive en eau peu profonde.

Seabed angle / Angle du fond marin: S’il n’est pas connu, mettez-le à 0. À utiliser lorsque le fond marin présente une pente importante entre le bateau et l’ancre. Un angle positif signifie que l’ancre se trouve en eau plus profonde que le bateau. Jouez avec ce paramètre pour voir l’effet qu’il produit. Faites attention aux changements de direction du vent car ils affectent l’angle du fond marin! (Pour Android, il se peut que vous deviez appuyer deux fois sur la touche „-“ pour obtenir le signe moins…)

Chain size / Taille de la chaîne: Utilisez un menu déroulant pour choisir parmi une large gamme de chaînes en unités métriques [mm] et impériales  [pouce (“)].

Max [longueur de la chaîne]: Si ce paramètre est vide ou égal à 0, cette application calculera la longueur d’une ligne de mouillage parfaite, où la chaîne tire horizontalement par rapport à la verge de l’ancre, ce qui est optimal en termes de puissance de retenue. Toutefois, cela peut se traduire par une longueur de chaîne supérieure à celle dont vous disposez – ou que vous êtes prêt à dérouler, par exemple lorsque le cercle d’évitage ne doit pas dépasser une certaine valeur afin de rester à l’écart des obstacles ou des voisins ancrant autour de vous. Dans un tel cas, utilisez Max pour limiter la longueur de la chaîne. Veuillez noter que la limitation de la longueur de la chaîne peut réduire la force de retenue maximale de l’ancre.

L’énergie de la houle, la vitesse et le poids du bateau sont tous liés par l’énergie cinétique du bateau, donc il suffit d’entrer l’énergie de la houle ou la vitesse du bateau. Utilisez votre traceur de cartes et déterminez la composante de la vitesse maximale sur le fond (SOG) qui pointe vers l’extérieur de l’ancre pour obtenir une estimation approximative de la vitesse. Les valeurs typiques sont de 0,1 à 0,7 nd. Des valeurs plus élevées signifient généralement que vous ancrez au mauvais endroit! Souvent, un amortisseur est nécessaire pour contrôler cet élément.

Snubber / Amortisseur [qualité]: En mode de base, il vous suffit de sélectionner parmi les choix prédéfinis pour votre amortisseur, allant de „none“ à „excellent“. Si vous avez l’impression que l’allongement de l’amortisseur prédit par l’application est plus important que ce que vous observez réellement, c’est un signe que votre amortisseur n’est pas aussi bon que vous le pensez et vous devriez lui donner une moins bonne note jusqu’à ce que l’allongement calculée corresponde à ce que vous observez. Vous pouvez toujours passer en mode Expert pour voir à quoi correspondent ces choix prédéfinis en termes d’étirement de l’amortisseur à 8 Beaufort / 40,2 nd. Si vous sélectionnez „custom“, vous pouvez définir n’importe quelle valeur, même en mode de Base. Cette valeur sera conservée tant que vous ne l’écrasez pas à nouveau en mode Expert ou mode Base. En fait, si vous connaissez la fiche technique de votre amortisseur et en particulier son allongement à une certaine charge, vous pouvez et devez l’entrer soit en mode expert, soit comme valeur „custom“ en mode Base. Les étapes à suivre pour effectuer les conversions nécessaires dont cette application a besoin en entrée sont décrites dans une astuce de la section mode Expert.

Snubber Quality avec sélection ‚custom‘

Il y a un bouton Info à droite des paramètres d’entrée, où la plupart de ces informations sont également disponibles hors ligne dans l’application (en français, anglais, allemand, danois, ou norvégien, selon les paramètres système de votre appareil).

Résultats du Calculateur de la Chaîne d’Ancrage

L’application calcule un certain nombre de résultats pour votre équipement de mouillage, tels que: 

Chain length / Longueur de la chaîne: Soit la longueur minimale requise pour un angle de traction nul à la verge de l’ancre, soit la longueur Max de la chaîne disponible telle que spécifiée dans les données d’entrée, si celle-ci est plus courte. Dans ce dernier cas, l’angle de traction sera supérieur à zéro, ce qui réduira la force de retenue maximale de l’ancre! Selon le type d’ancre, des angles inférieurs à 6º peuvent toujours être acceptables. Veuillez noter que la longueur de chaîne calculée par cette application est la longueur entre l’ancre et le davier de proue.

Anchor load / Angle / Charge d’ancrage: La charge que l’ancre doit pouvoir supporter en tenant compte de l’angle de traction de la chaîne sur sa verge (mesuré par rapport au fond de la mer). La question de savoir si l’ancre peut supporter cette charge n’entre pas dans le cadre de cette application! Cela dépendra de la qualité de l’ancre et de la nature du fond marin. Veuillez noter que la houle a un effet majeur sur la charge de l’ancre – en particulier en eau peu profonde. Lorsque cet angle est nul, la chaîne est une ligne de mouillage parfaite. Les angles supérieurs à zéro ne peuvent se produire que lorsque la longueur de la chaîne est limitée. Si la chaîne tire sur la verge de l’ancre à un angle donné, la force de retenue de l’ancre sera réduite. Les valeurs approximatives communément acceptées sont de 85% à 8,2°, 70% à 11,5°, 40% à 19,5°, 10% à 30°. Jusqu’à 6°, le résultat est coloré en orange, au-delà en rouge.

Bow load / Angle / Charge d’étrave: La charge au niveau de la poulie du davier, et l’angle de la chaîne à cet endroit par rapport à la surface de l’eau. Cette charge est légèrement supérieure à celle de l’ancre en raison du poids de la chaîne.

Bow swinging circle / Cercle d’évitage de l’étrave: Mesurée de la pointe de la verge de l’ancre à la poulie du davier, il faut donc ajouter au moins la longueur du bateau pour obtenir le véritable cercle d’évitage.

Snubber stretch / Allongement de l’amortisseur: Vous renseigne du taux d’allongement de l’amortisseur sous cette charge. Ne l’étirez pas trop! Pour un amortisseur de qualité un allongement de 25% est acceptable, mais 50% ne l’est pas. Il peut l’absorber ou céder. Tout cela dépendra du matériau choisi pour l’amortisseur, mais à titre indicatif, nous codons par couleur un amortisseur de 100–150% de l’allongement nominal à 8 BFT en orange, et tout ce qui est au-delà en rouge. Si vous connaissez la charge de rupture BL de votre amortisseur, vous pouvez la spécifier en mode expert et le code couleur est alors le suivant : Jusqu’à 20% BL noir, jusqu’à 70% BL orange, et au-delà rouge. (Conseil: ajustez la longueur du segment de chaîne entre la poulie du davier et le point d’attache de l’amortisseur pour limiter l’étirement maximal). De plus, les amortisseurs s’usent avec le temps et n’ont qu’un nombre limité de cycles d’étirement. Il faut donc les remplacer à intervalles réguliers!

‚%‘: Indique le pourcentage d’énergie de la houle absorbé par l’amortisseur — par opposition à la chaîne. Pour être clair, ce pourcentage se réfère à l’absorption d’énergie, et non à l’étirement. En eau peu profonde, un bon amortisseur en absorbera 60% et plus. En eau plus profonde, la chaîne est plus efficace et prendra une plus grande part.

Des erreurs seront générées lorsque la chaîne + l’amortisseur ne peuvent pas absorber entièrement l’énergie requise. Les causes peuvent être: une chaîne trop fortement contrainte, une houle trop importante sans amortisseur et / ou un angle de fond marin trop important. L’ancrage ne sera pas sécurisé!

Il y a un bouton Info à droite des paramètres de sortie, où la plupart de ces informations sont également disponibles hors ligne dans l’application (en français, anglais, allemand, danois, ou norvégien, selon les paramètres système de votre appareil).

Version iPhone & iPad disponible sur l’Apple Store! Version Android disponible sur la Google Play Store! (Android 4.1 avec quelques imperfections dans la mise en page, mais ça marche). Version gratuite en ligne disponible avec des fonctionnalités légèrement réduites.

Mode Expert

Le mode de base évite d’avoir à traiter deux paramètres du mode expert qui sont quelque peu délicats à déterminer avec précision. Le premier est le fardage – donc la section transversale effective du bateau face au vent – et le second paramètre „difficile“ est l’élasticité de l’amortisseur. Quelle est l’efficacité de cet amortisseur? Dans ce qui suit, nous limitons la discussion aux deux paramètres d’entrée qui sont différents entre le mode expert et le mode de base: Les paramètres „Longueur du bateau“ et „Qualité de l’amortisseur“ disparaissent, et à la place vous avez les nouveaux paramètres suivants:

Windage area / Surface de fardage: Cela ne doit être fait qu’une fois! Pour estimer le fardage, calculez approximativement la section frontale de votre bateau face au vent – éventuellement avec un angle pour tenir compte du changement de cap! N’oubliez pas le mât et le lazy-bag. Cette surface (ombragée dans l’illustration ci-dessus) doit ensuite être multipliée par un facteur de 0,7 à 1,1, selon la forme de votre bateau, pour obtenir la surface de fardage. Pour d’autres méthodes plus précises de mesure de la surface de fardage, comme la mesure de la tension exercée par l’embarcation lorsqu’elle est accrochée à un poteau dans l’eau, vous pouvez consulter ma page d’accueil: https://trimaran-san.de/die-kettenkurve-oder-wie-ein-mathematiker-ankert/. Il est plus sûr de se tromper en surévaluant ce paramètre.

Snubber breaking load: La charge de rupture d’amortisseur. Elle est uniquement utilisée pour le codage couleur des résultats de l’étirement d’amortisseur.

Snubber Snubber stretch @ 8 Beaufort / 40,2 nd / 20,7 m/s: Encore une fois, la calibration ne doit être fait qu’une fois! Il s’agit de l’allongement de l’amortisseur à un vent de 8 Beaufort pour votre bateau — mesurée en l’absence de houle et en eau peu profonde. Une valeur de 0,05 mètre serait un très mauvais amortisseur (probablement parce qu’il est simplement trop court), et 1 mètre un très bon amortisseur. Les os de chien en caoutchouc sont utiles, mais pas autant que vous pourriez le penser. Si votre amortisseur a un allongement maximal de 25%, vous devez ajuster le segment de votre chaîne entre la poulie du davier et le point d’attache à l’amortisseur de telle sorte que la chaîne reprenne la charge une fois qu’un allongement de 25% a été atteint. Enfin, sachez que supposer une relation linéaire entre l’allongement et la force appliquée au l’amortisseur (ce qui signifie que deux fois la force entraîneront deux fois l’allongement) est une approximation de la réalité. Vous pouvez améliorer cette hypothèse en appliquant une tension de base à votre amortisseur avant de faire les mesures ci-dessous. Mieux encore, prenez une deuxième mesure à 6 Beaufort et laissez l’application trouver le meilleur ajustement non linéaire.

Si vous disposez de la fiche technique de votre corde d’amortisseur, donc de la charge de rupture, de la charge de travail, et de l’allongement par mètre à la charge de travail, alors vous pouvez utiliser ces données pour définir l’allongement de l’amortisseur à 8 Beaufort comme suit: Calculez l’allongement de votre amortisseur à la charge de travail donnée. Par exemple, lorsque l’amortisseur s’étire de 15% à une charge de travail de WL = 1000 kp, et que votre amortisseur mesure 12 mètres de long, alors vous obtenez un étirement de l’amortisseur à cette charge de travail comme WS = 12 * 0,15 m = 1,8 m. Ensuite, vous utilisez l’application pour calculer la charge d’ancrage AL de votre bateau à 8 Beaufort (40,2 nd). Vous devez d’abord fournir toutes les données pertinentes pour votre bateau, donc soit la surface de fardage (mode expert), soit la longueur du bateau et le type de bateau (mode de base). Ensuite, vous indiquez 40,2 nd de vent, une profondeur d’ancrage de 0 et une vitesse du bateau de 0 à l’ancre (donc pas de houle) et vous appuyez sur le bouton Calculate. En supposant que l’amortisseur a une caractéristique linéaire, l’allongement de votre amortisseur à 8 Beaufort est alors donné par WS * AL / WL. C’est simplement la Règle de Trois et cela fonctionne dans toutes les unités physiques.

Snubber stretch @ 6 Beaufort / 26,8 nd / 13,8 m/s: Même chose qu’à 8 Beaufort, mais avec une charge de vent environ deux fois moindre. Avec ce 2ème point de données, il est possible de caractériser un amortisseur non-linéaire. S’il est mis à zéro, un amortisseur linéaire sera modélisé. Si elle est supérieure à zéro, sa valeur doit être comprise entre (26,8/40,2)^2 = 44,4% et la pleine valeur à 8 Beaufort, sinon l’application corrigera en conséquence l’autre valeur respective. Pour cette raison, il est toujours très important de vérifier à nouveau l’autre valeur. Dans le cas non linéaire, l’allongement x de l’amortisseur en fonction de la force f sera modélisé par x = b*ln(1+c*f), où b,c>0. Ainsi, une force double entraînera au maximum un allongement double. En particulier, il est impossible que le double de la force provoque, par exemple, un étirement trois fois plus important. Ce ne serait pas un scénario réaliste. Veuillez noter que la non-linéarité dégrade les performances de l’amortisseur!

Pour un amortisseur linéaire, une seule mesure est nécessaire — à 40,2 nd. Heureusement, dans ce cas, vous pouvez appliquer l’astuce de mise à l’échelle décrite ci-dessous et effectuer la mesure réelle avec moins de vent. Pour un amortisseur non-linéaire, cette astuce ne fonctionne pas et deux mesures sont nécessaires — à 26,8 et à 40,2 nd.

Conseil pour mesurer l’élasticité: Lorsque le temps est calme, tracez une ligne de référence „non extensible“ parallèle à l’amortisseur et marquez-les toutes les deux sur le côté de l’arc avec du ruban adhésif rouge. Ensuite, lorsque le vent est à 8 BFT (40,2 nd), mesurez la distance entre les deux rubans rouges. Si vous souhaitez effectuer la mesure plutôt à 20,1 nd, donc à la moitié de la vitesse du vent, vous devez multiplier votre mesure par 2^2 = 4 pour obtenir la valeur de 8 BFT, puisque la force du vent dépend du carré de la vitesse du vent. Bien sûr, cette astuce de 20,1 nd ne fonctionne que si l’amortisseur est linéaire!

2ème conseil pour savoir comment mesurer cet étirement élastique: Disposez l’amortisseur le long du pont (une jambe), avec une extrémité fixée quelque part. À l’autre extrémité, fixez une balance suspendue pour bagage et attachez la balance à un winch à l’aide d’un autre filin court. Exemple: Vous avez une balance suspendue pour bagages qui peut faire 40 daN (à peu près 40 kp) max. La charge de l’ancre à 8 BFT (40,2 nd) sera trop importante pour cette balance – souvenez-vous que la charge dépend du carré de la vitesse du vent – alors mesurons plutôt à 40,2/3 nd = 13,4 nd, nous corrigerons le résultat avec un facteur 3^2 = 9 plus tard. Pour votre monocoque de construction normale de 12 m de long, en l’absence de houle, en utilisant cette App, vous obtenez une charge d’ancrage de 29,2 daN. Ensuite, assurez-vous que l’amortisseur n’a pas de mou et marquez la position de la balance sur le pont avec un ruban rouge. Ensuite, vous tournez la poignée du winch jusqu’à ce que vous lisiez 29,2 daN sur votre balance. Puis, vous mesurez la distance entre le ruban rouge sur le pont et la balance, et vous multipliez le résultat par 9 pour obtenir l’allongement de l’amortisseur à 8 BFT. Bien sûr, cette astuce ne fonctionne que si l’amortisseur est linéaire! S’il s’agit d’une amortisseur à deux jambes, divisez le résultat par ~1,5 pour tenir compte de la seconde jambe. Si vous voulez être plus précis, vous devez tenir compte du fait que les amortisseurs tirent généralement en biais au niveau de la chaîne.

3ème conseil: Si l’échelle de mesure n’est pas assez puissante pour mesurer les charges à 6 et 8 Beaufort, mais vous devez le faire, à cause de la non-linéarité de l’amortisseur, envisagez d’utiliser un bloc de poulie qui réduit la charge à l’échelle, et corrigez ensuite les données de mesure en conséquence.

4ème conseil: Si l’échelle de mesure n’est pas assez puissante pour mesurer la charge à 8 Beaufort, mais qu’elle peut le faire à 6 Beaufort, prenez la mesure à 6 Beaufort et une seconde à, disons, 4 Beaufort. Vous calibrez ensuite l’application pour ce l’amortisseur en mettant la profondeur de l’ancre et la vitesse du bateau à zéro, puis vous introduisez l’allongement de l’amortisseur mesuré à 6 Beaufort. Ensuite, vous modifiez l’allongement de l’amortisseur à 8 Beaufort jusqu’à ce que l’allongement de l’amortisseur calculé pour 4 Beaufort corresponde à ce que vous avez mesuré. Vérifiez au cours du processus que la valeur de l’allongement de l’amortisseur à 6 Beaufort n’a pas changé!

5ème conseil (Les nerds seulement! ;)): Si vous voulez calibrer votre amortisseur non-linéaire en utilisant les données du fabricant, voici comment faire: Supposons que le fabricant dispose d’un tableau pour votre amortisseur où, à 5000 kp, il s’étire de 6 mètres, et à 2500 kp, de 3,75 mètres. Vous commencez par régler la profondeur de l’ancre ainsi que la vitesse du bateau à zéro. Ensuite, vous réglez la force du vent à 40,2 nd (8 Beaufort), et l’allongement de l’amortisseur à 8 Beaufort à 6 mètres. Ensuite, en mode expert, vous modifiez la surface de fardage jusqu’à ce que la charge de l’ancre soit (proche de) 5000 kp. À l’étape suivante, vous réduisez la force du vent jusqu’à ce que la charge de l’ancre atteigne (proche de) 2500 kp. Ensuite, vous modifiez l’allongement de l’amortisseur à 6 Beaufort jusqu’à ce que l’allongement de l’amortisseur calculé par l’application soit de 3,75 mètres. Le mieux est de commencer avec une valeur légèrement inférieure à la valeur de 8 Beaufort et de la réduire par petites étapes. Vérifiez au cours du processus que la valeur de l’allongement de l’amortisseur à 8 Beaufort n’a pas changé! (L’application corrigera automatiquement la valeur cachée, s’il y a un trop grand décalage entre les valeurs à 6 Beaufort et à 8 Beaufort). Si le fabricant a fourni d’autres données — par exemple à 1000 kp: 1,8 mètres et à 3750 kp: 4,95 mètres — vous pouvez vérifier dans quelle mesure l’application s’en approche. Vous avez maintenant calibré l’amortisseur, mais pas pour votre bateau. Pour ce faire, vous devez d’abord calculer la racine carrée du rapport entre la surface de fardage qui a conduit à 5000 kp / 6 mètres d’étirement, et la surface de fardage réelle de votre bateau. Ensuite, à l’étape suivante, vous revenez à la surface de fardage de votre bateau et divisez la vitesse du vent à 6 Beaufort, soit 26,8 nb, par le facteur de racine carrée que vous venez de calculer, puis vous entrez ce résultat dans l’application comme nouvelle vitesse du vent. Notez l’allongement de l’amortisseur calculé à cette vitesse de vent, car vous l’utiliserez plus tard comme paramètre d’allongement de l’amortisseur à 6 Beaufort – mais ne l’entrez dans l’application qu’après avoir répété cette procédure pour la vitesse de vent de 8 Beaufort (40,2 nb). Enfin, vous pouvez remplacer les paramètres d’allongement de l’amortisseur à 6 et 8 Beaufort par les nouvelles valeurs que vous venez de calculer et vous avez enfin calibré votre amortisseur pour votre bateau. Si tout s’est bien passé, pour l’exemple d’un trimaran de 16 mètres de long et d’une surface de fardage de 29,07 mètres carrés, les valeurs d’allongement des amortisseurs de 6 et 8 Beaufort devraient maintenant être de 0,69 m et 1,43 m, respectivement. Il est bon de tester ce calibrage en augmentant la force du vent de manière à atteindre à nouveau 5000 kp (mais maintenant à cause du vent et non de la surface de fardage). L’allongement calculé de l’amortisseur devrait alors être à nouveau proche de 6 mètres. En raison des erreurs d’arrondi dues au fait qu’il n’y a que deux décimales derrière la virgule, il peut y avoir des écarts plus importants, auquel cas vous pouvez ajuster légèrement les paramètres d’allongement des amortisseurs. Dans l’exemple ci-dessus, vous constaterez qu’un allongement d’amortisseur à 8 Beaufort de 1,44 ou 1,45 mètres donne un ajustement légèrement meilleur. C’est compliqué, mais vous ne devez le faire qu’une fois. Une approche similaire peut également être utilisée si deux mesures ont été effectuées, mais pas à 6 et 8 Beaufort.

Il y a un bouton Info à droite des paramètres d’entrée, où la plupart de ces informations sont également disponibles hors ligne dans l’application (en français, anglais, allemand, danois, ou norvégien, selon les paramètres système de votre appareil).

Remarques de Conclusion

Une fois que vous aurez joué un peu avec cette application, vous comprendrez beaucoup mieux comment les paramètres interagissent entre eux, et cette compréhension seule vous permettra déjà de prendre de meilleures décisions pour un ancrage plus sûr.

Tous les scénarios ne sont certainement pas couverts par cette application et, comme toujours, vous devez faire preuve de bon sens et de sens marin pour un ancrage sécurisé. Il y a des conditions de de mer et des conditions météorologiques dont cette application ne tient pas compte actuellement, comme les courants dans l’eau ou les „sailing au mouillage“, pour n’en citer que quelques-unes. L’application ne précise pas non plus la taille ou le type d’ancre à choisir, ni si l’ancre que vous possédez sera à la hauteur, ni si la charge de l’ancre va dépasser la charge de rupture de la chaîne ou de l’amortisseur. Mais l’application vous donne une idée du moment où les choses commencent à se rapprocher des limites.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les détails techniques et la physique / modélisation de cette application, je vous encourage à visiter ma page web plus technique: https://trimaran-san.de/die-kettenkurve-oder-wie-ein-mathematiker-ankert/

Le bouton „Accueil“ de l’écran principal de l’application, en haut à droite, vous ramènera à cette page – https://trimaran-san.de/anchor-chain-calculator/.

Version iPhone & iPad disponible sur l’Apple Store!

Version Android disponible sur la Google Play Store!

Version gratuite en ligne disponible avec des fonctionnalités légèrement réduites.

Video pour app.

Articles Externes à l’Application

Allemand: Blauwasser.de et YACHT 09/2021. Boote 12/21.

Anglais: Article en Édition Offshore de l’hiver 2021 de l’Australian Yacht Club.

Anglais: Article en hiver 2021 Latitudes & Attitudes.

Les commentaires sur les améliorations, les nouvelles fonctionnalités ou les rapports de bogue sont toujours les bienvenus! Veuillez les laisser sous forme de commentaire sur cette page. Marquez-le comme „privé“ si vous ne voulez pas que d’autres personnes voient ces commentaires.

Gefällt dir dieser Artikel? Teile Ihn mit deinen Freunden

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on google
Share on email

Hinterlasse einen Kommentar

Dieser Beitrag hat 8 Kommentare

  1. trimaran-san

    Android Version 1.0.7: Correction d’un problème d’écran lors de l’utilisation d’autres polices d’affichage par défaut pour une meilleure accessibilité.

  2. trimaran-san

    iPhone/iPad Version 1.03: Utilisation plus efficace de la taille de l’écran pour les appareils plus grands.

  3. trimaran-san

    Version 1.1.0: Ajout d’une option ‚custom‘ pour Snubber Quality afin de stocker les valeurs personnalisées en mode expert

  4. trimaran-san

    Version 1.2.0: Rendre plus pratique la modification d’un champ personnalisé pour Snubber Quality

  5. trimaran-san

    Version 1.3.0: Localisation de l’anglais, de l’allemand et du français derrière les boutons d’information pour permettre une aide hors ligne.

  6. trimaran-san

    Version 1.4.0: Localisation du danois et du norvégien derrière les boutons d’information pour permettre une aide hors ligne. Pour Android, le bouton retour fonctionne désormais pour revenir de l’aide hors ligne à l’écran principal.

  7. trimaran-san

    Version 1.5.1: Correction d’un bug dans l’url française du bouton d’accueil 🙁

  8. trimaran-san

    Version 1.7 : Les différentes configurations peuvent maintenant être stockées par nom. L’amortisseur peut être non-linéaire.

Schreibe einen Kommentar

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.